Rechercher

Programmation neuro-linguistique

Dernière mise à jour : 7 déc. 2020

Voici une appellation bien complexe, mais de quoi s’agit-il exactement ?


Egalement connue sous son abréviation « PNL », il s’agit de l’étude de la structure de l’expérience subjective. Elle est basée sur les 3 composants les plus importants à la base de l’expérience humaine :


  • La Programmation : Sur la base de ses expériences, l’être humain programme des comportements, des fonctionnements, plus ou moins conscients. Il s’agit de schémas habituels « patterns » mis en place.

  • La Neurologie : A travers nos 5 sens, l’humain perçoit le monde extérieur puis encode et conserve les représentations qu’il s’en fait sous forme de carte mentale. Il s’agit de connexions, de processus neurologiques dont découle la programmation de comportements.

  • La Linguistique : Grâce à la communication, verbale et non-verbale, l’individu exprime ses processus neurologiques et ses programmes de fonctionnements.


Un peu d’histoire…


Cette étude a été développée aux Etats-Unis par Richard Bandler et John Grinder et a été élaborée à travers un processus d’observation systématique de grands maîtres de la thérapie, tels que Virginia Satir, Milton H. Erickson et Fritz Perls.


L’existence de la PNL date des années 1970 et est utilisée dans le cadre de ce que l’on appelle les « thérapies brèves ». Ce récent concept de la communication et du comportement chez les êtres humains consent à réaliser rapidement plusieurs changements durables et profonds.


La programmation neuro-linguistique consiste en un ensemble de techniques, que tout professionnel dans l’accompagnement peut ajouter à son métier pour une meilleure maîtrise de l’identification et de l’analyse des processus de fonctionnement propre à chaque individu.


La PNL se base sur 3 piliers indispensables au bon déroulement d’un accompagnement et définissant la qualité du praticien:

  1. Le praticien propose un questionnement orienté vers le futur, afin d’avancer en direction de l’objectif clairement défini par le client.

  2. Le praticien développe son acuité sensorielle, permettant de calibrer les subtilités communiquées par le client à travers ses messages verbaux et non-verbaux.

  3. Le praticien fait preuve de flexibilité comportementale, il s’adapte et personnalise son accompagnement à son client.

A ces caractéristiques, s’ajoutent les 4 présupposées de la PNL :

  1. Chaque individu à sa propre vision du monde. Il n’y a pas une seule et unique réalité mais autant de réalités qu’il y a d’individus partageant une même expérience dont la représentation est subjective.

  2. Il est impossible de ne pas communiquer, qu’il s’agisse d’un message verbal ou non-verbal, exprimé consciemment ou inconsciemment, l’être humain communique constamment.

  3. Tout comportement est orienté vers l’adaptation, est utile et a un sens. Derrière tout comportement, il y a une bonne intention et toute personne possède en elle les ressources dont elle a besoin pour opérer les changements désirés.

  4. Il n’y a pas d’échec, uniquement des expériences de vie, des objectifs et du feedback. Ces expériences sont utiles et nécessaires aux apprentissages menant au chemin de la réussite.

Grâce à ces piliers et à ces présupposés, le praticien PNL peut alors établir un rapport de confiance avec le client, qu’il accompagnera avec respect, éthique et écologie humaine.


Pourquoi combiner PNL et coaching ?


Le développement de cette étude, et plus particulièrement avec la contribution de Robert Dilts et de sa pyramide des niveaux logiques, permet d’identifier et de situer la source de la problématique et d’effectuer un travail au niveau du dessus.


En effet, pour chacun de ces niveaux, l’individu met en place des mécanismes de réponses, des stratégies, développe consciemment et inconsciemment des croyances limitantes ou aidantes, qu’il se construit tout au long de sa vie sur la base des expériences vécues et de la représentation qu’il s’en fait. En joignant coaching et PNL, l’accompagnant peut alors comprendre le mécanisme de fonctionnement de son client, unique et propre à chaque individu, et adresser les questions utiles et ciblées permettant au client d’effectuer des prises de conscience et de changer de perspective face à la représentation de la situation problématique, c’est alors qu’il peut l’envisager sous d’autres angles et imaginer des nouvelles solutions.


Tout en suivant le processus structuré du coaching, tout en respectant la vision et la représentation mentale que le client se fait d’une situation et tout en respectant ses aptitudes cognitives, le coach en PNL saura identifier, questionner et analyser le langage verbal et non-verbal du client, son état et son processus interne ainsi que son comportement externe.


Cet accompagnement permet non seulement de clarifier la situation, de définir correctement un objectif, de travailler sur les blocages, de trouver des solutions, de gérer les conséquences, de définir comment avancer mais également de mieux se comprendre.


De ce fait, tout client faisant appel à un service professionnel de coaching, pour des services en entreprises ou des services aux particuliers, trouvera en la PNL des explications et des réponses. Cette méthode de travail offre une multitude de techniques professionnelles permettant de définir un objectif SMART, de comprendre comment évoluer et avancer en direction de cet objectif et offre également des outils de communication utiles tant dans la vie professionnelle, la vie privée, la vie de famille et la vie sociale.


Pour toutes ces raisons, la PNL est une méthodologie de travail qui complète et qui s’associe parfaitement au métier de coach professionnel.


Passionnée par l’humain, son fonctionnement et ses échanges relationnels, la PNL est un outil de travail extraordinaire qui me permet de comprendre et d’accompagner mes clients de manière pertinente et efficace.


Si je devais définir cette étude, je dirais que :

Chaque expérience est une danse, parfois douce et légère, parfois passionnée et dangereuse ou encore tourmentée. Chacun l’interprète à sa manière et lorsqu’elle est partagée, elle nécessite alors un ajustement de nos pas et de notre rythme. La programmation neuro-linguistique propose le développement de compétences comportementales permettant de mieux se comprendre, comprendre les autres et respecter leur vision du monde.


39 vues0 commentaire